Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 14:07
Chiang Mai - crémation

Ce matin, au cours de ma promenade à vélo, j'ai vu un temple que je n'avais pas encore vu.  J'ai donc garé mon vélo mais... surprise les portes étaient fermées. Il y avait é bâtiments identiques de chaque côté de la grande cour et j'ai remarqué que sur chacun d'eux se trouvait une cheminée !

A ce moment là sont arrivées deux camionettes de fleurs et j'ai discuté avec un homme qui semblait diriger les opérations.

Il m'a expliqué avec amabilité et en souriant que c'étaient des crématoriums... que certaines personnes préféraient être incinérées là plutôt que dans la campagne avec du bois... que c'étaient son père, mort d'un cancer du foie à l'âge de 80 ans qui venait d'être brûlé... que la cérémonie aurait lieu à 13 heures... que si je voulais venir je serais la bienvenue...

Une fois de plus, j'ai été surprise par le comportement des gens face à la mort d'un de leurs proches ! Sourires, décontraction...

________________________

L'an dernier, j'avais assisté à une crémation plus modeste, en pleine nature. Beaucoup plus "authentique". Voici le lien

Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation

Après être allée déjeuner dans un streetfood proche de la guesthouse, j'ai donc repris ma bicyclette pour aller à la cérémonie, avec un châle pour couvrir mes épaules.

Il y avait énormément de monde (au moins 200 personnes) et les gens étaient assis dans deux halls, à l'abri du soleil, alors que 6 personnes - les 3 fils du défunt comme je l'ai appris ensuite et leurs femmes - étaient debout devant le crématorium, près d'une sorte de table-autel. 

Il y avait encore plus de couronnes de fleurs que le matin ; je crois n'en avoir jamais vu autant.

J'ai pris un siège et j'ai essayé de comprendre ce qui se passait. En fait, sur l'instant, je n'ai pas compris grand chose mais à mon retour à la guesthouse Nui m'a expliqué.

Pendant qu'on distribuait des rafraîchissements à tout le monde, un homme avec un haut-parleur semblait appeler certaines personnes à qui un membre de la famille remettait un paquet (une robe pour les moines m'a dit Nui) qui était ensuite déposé sur l'autel. Une quarantaine de personnes ont ainsi "défilé" puis 7 ou 8 moines sont venus en procession, dans leur tenue safran pour récupérer les paquets sur l'autel.

Il y a ensuite eu d'autres présentations, d'autres paquets... avant qu'un moine, le plus âgé apparemment, vienne réciter quelque chose.

Des jeunes filles sont passés offrir des fleurs en papier, jaunes ou blanches, à toutes les personnes présentes. Je pensais emporter la mienne en souvenir de cet étrange moment et c'est à ce moment que j'ai discuté un peu avec mon voisin qui se demandait un peu, je crois, ce que je faisais là puisque j'étais la seule occidentale de l'assemblée. Il était un ami du fils et le père était un haut personnage de Chiang Mai, ce qui expliquait l'ampleur de la crémonie. Et je pouvais offrir la fleur au défunt en signe de respect à la fin. Ce que j'ai fait, bien sûr.

Alors que les moines partaient en camionette, chacun a déposé sa fleur dans des coupes placées sur la table-autel et a reçu, en échange, 2 livrets rédigés en thai que j'i onné à Nui, bien sûr. Un des livrets parlait de la vie du défunt (grand ponte d'une entreprise d'architecture et de travaux publics) l'autre était empli de préceptes bouddhistes et de conseils de vie saine.

Et figurez-vous qu'à la fin de la cérémonie une femme était là et vendait des billets de loterie ! Sans doute cela porte-t-il bonheur d'assister au départ de quelqu'un pour une nouvelle vie !...

Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation
Chiang Mai - crémation

Cela dit, qu'il s'agisse d'une crémation en plein air ou en crématorium, les débris d'os et les cendres sont récupérés et placés dans un llinge blanc avec des herbes odorantes et des pièces (pour que le défun n'arrive pas les mains vides dans sa nouvelle vie). Ce linge est conservé avec son contenu jusqu'à ce que tous les membres de la fmille aient rendu hommage au défunt (dans l'hypothèse où l'un d'eux erait absent au moment de la crémation) avant d'être jeté dans la rivière.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche