Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 13:24

Qui dit nouvel an chinois dit actes de dévotion...

J'ai donc suivi le mouvement et je suis allée dans le petit temple rouge que j'avais visité le premier jour et qui n'est pas loin de mon hôtel... Il était tout illuminé.

 

nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois

 

Il y avait une vendeuse de paquets-rouleaux et j'en ai acheté un.

Et là, j'ai regardé autour de moi et j'ai essayé de faire ce que faisaient les autres.Enfin presque... parce que les salutations étaient un peu compliquées... 

Ensuite, je me suis installée sur une table pour ouvrir mon paquet. Il y avait à l'intérieur 2 gros bâtons d'encens, 2 bougies et une multitude de papier... et j'ai copié sur mes voisins.

Pour l'encens et les bougies... facile. Il suffisait d'aller les faire brûler dans les grandes urnes. Mais pour les papiers, c'était plus compliqué ! 

Une quarantailne de feuilles jaunes, une vingtaine de plus petites, des sortes de napperons ajourés rouges ou bleus, du papier cadeau... et un drôle de petit chapeau

Il fallait séparer les feuilles et faire brûler dans un foyer. Ma voisine m'a expliqué que chaque type de feuille avait un attribut particulier : santé, prospérité, amour...

Le chapeau (prospérité) a eu du mal à prendre feu... Je ne sais pas ce que ça veut dire...

nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois

Les rues étaient bien animées lorsque je suis revenue à l'hôtel...

nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
nouvel an chinois
Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 16:55
Kuala Lumpur - la galerie Petronas

J'ai profité de ma visite des tours Petronas (il faut souligner que l'immense centre commercial est de toute beauté) pour aller voir l'exposition temporaire "tanahairku" qui retrace les deux dernières décades de la vie des Malaisiens.

Mais avant tout, il me semble important de retracer une très brève histoire de la Malaisie pour mieux appréhender le sens de cette exposition.

Kuala Lumpur - la galerie Petronas

Les 14 branches de l'étoile représentent les 14 Etats à l'origine de l'indépendance et le croissant est le symbole musulman.

 

Après avoir été protectorat du Royaume-uni, la Fédération de Malaisie est devenue indépendante  en 1957. En 1963, elle s'associe aux colonies britanniques de Singapour, Bornéo du Nord et Sarawak pour former une nouvelle fédération appelée Malaysia mais Singapour se sépare de la Malaysia en 1965 pour devenir une république indépendante.

Les années 60 sont marquées par une montée des tensions entre une majorité malaise pauvre et une minorité chinoise qui détient les clés du commerce.

Le 13 mai 1969, des émeutes raciales sino-malaysiennes à Kuala Lumpur se transforment en massacre. Ces émeutes qui persistent obligent le gouvernement à déclarer l'état d'urgence national et de suspendre le parlement jusqu'en 1971.

Officiellement, 196 personnes ont été tuées entre le 13 mai et le 31 juillet durant les émeutes, mais les journalistes et d'autres observateurs estiment que le nombre de personnes tuées est bien plus important.

Pour sortir des clivages ethniques et économiques, le gouvernement lance en 1970 une nouvelle politique économique.

Aujourd’hui, il prône l’unité nationale et souhaite promouvoir une nation « malaisienne » et toute l'exposition "tanahairku" va dans ce sens.

Kuala Lumpur - la galerie Petronas

"Chaque aspect de cette exposition a pour but de refléter les valeurs qui unifient les Malaisiens. Au fil de cette exposition, vous découvrirer les valeurs sur lesquelles notres société est bâtie"

Une exposition très bien conçue et surprenante mettant l'accent sur la multiplicité des appartenances ethniques et des cultures des Malais, multiplicité qui ne serait pas un frein à leur bonne entente.

De la fraîcheur, une certaine naïveté, du nationalisme... dans les oeuvres et reportages regroupés en sections : "fier d'être Malais", "notre diversité nous rend beaux", "qu'est-ce que la vie sans l'amour ?", une vie d'amitiés", "expressions artistiques des jeunes", "la vie du peuple"

Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Kuala Lumpur - la galerie Petronas

J'ai discuté un moment, de différents sujets, avec A.G. Ridzuan qui s'occupe de la promotion de cette exposition et qui, a tenu à m'offrir une pochette... à l'image de l'exposition.

 

Kuala Lumpur - la galerie Petronas
Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 16:25
Kuala Lumpur - les tours Petronas

Incontournables, culminant à 452 mètres avec leurs 88 étages les tours jumelles Petronas  de Kuala Lumpur ont été conçues par l'architecte argentin Cesar Pelli et inaugurées en 1998.

A 170 mètres du sol, au niveau des 41è et 42è étage, une passerelle d'acier accessible aux visiteurs les relie.

En plus des bureaux du géant pétrolier malais Petronas, elles contiennent plus d'un million de mètres carrés de boutiques et lieux de divertissement, une salle de concert, un mosquée, un centre de conférence multimédia et une salle de bowling.

- il faut 2 mois pour nettoyer les 32 000 fenêtres,

- les deux tours ont 76 ascenseurs,

- chaque tour est supportée par 76 piliers,

- Alain Robert (Spiderman) a réussi, après 2 tentatives ratées, à grimper au sommet des tours le 1 septembre 2009,

....

 

Kuala Lumpur - les tours Petronas
Kuala Lumpur - les tours Petronas

Le troisième étage abrite une galerie d'art, la galerie Petronas, qui accueille les oeuvres d'artistes malaisiens ou des expositions permanentes ou temporaires.

Je vous présenterai l'exposition que j'ai visitée.

Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 09:14

Kuala Lumpur est une ville multi-culturelle et multi-religieuse. Entre hier et aujourd'hui, j'ai visité plusieurs lieux de culte.

Après le temple hindou, je vous propose les temples bouddhistes et une église (plus sobre) et demain, ce sera le tour des mosquées...

le temple Chan See Shu Yuen

le temple Chan See Shu Yuen

 

Construit entre 1897 et 1906, le temple Chan See Shu Yuen dans la rue Jalan Sultan, à l'extrêmité de Jalan Petaling, du quartier chinois est le temple principal de la communauté chinoise de Kuala Lumpur. Il a  à la fois une fonction de sanctuaire et de centre communautaire.

Les décorations du toit, du fronton et de la porte d'entrée constituées de sculptures sur bois et de tableaux en terre cuite et en céramique sont très beaux.

Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican

le temple Guan Di

 

 

Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican

Ce joli temple taoïste, aisément reconnaissable à sa façade rouge, se situe dans la rue Jalan Tun HS Lee. Il fut construit en 1888 en l'honneur du grand guerrier Guan Di, dieu de la guerre taoïste.

Le couple de grands lions qui gardent l'entrée ont pour rôle d'éloigner les énergies négatives et deux dragons s'enroulent autour des piliers de part et d'autre de l'entrée.

En Chine, Guan Di, patron des arts martiaux, est extrêmement populaire auprès de la police qui implore sa protection.

Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican

la cathédrale Sainte Mary

Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican

Située en bordure de Merdeka square, la cathédrale Sainte Mary est une église anglicane qui fut construite en 1894, à l'époque coloniale.

 

Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Kuala Lumpur - temples bouddhistes et anglican
Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 08:32
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman

Situé dans la rue Jala Tun H.S. Lee, dans le quartier chinois, le temple de Sri Mahamariamman, construit en 1873, est le plus vieux temple hindou de Kuala Lumpur. D'usage privé au début, il ne fut ouvert au public qu'aux environs de 1920.

La caractéristique la plus impressionnane du temple est son gopuram (tour) sculpté dans le style de l'Inde du Sud de 228 personnages du Ramayana.

 

Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman

Shiva est à l'honneur dans ce temple et on le retrouve sous sa forme de Nataraja (le danseur cosmique qui rythme la destruction et la création du monde) mais également aux côtés de Parvati et de leur fils Ganesh, l'homme à tête d'éléphant.

 

 

 

 

 

Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman

Lorsque je suis arrivée, un homme était installé à l'entrée du temple, debout, et il récitait un mantra de manière surprenante. Je n'ai pas résisté à l'envie de le filmer et je mets ci-dessous le lien de la vidéo.

 

Kuala Lumpur - temple Sri Mahamariamman
Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 11:24
Kuala Lumpur - de ci de là

J'avais programmé quelques visites autour de l'endroit où se trouve mon hôtel (dans le quartier chinois) mais, comme d'habitude, mon absence totale du sens de l'orientation m'a joué des tours et je me suis parfois retrouvée un peu loin de l'endroit où je voulais aller !... Mais j'ai l'habitude et cela ne me dérange pas car je fais ainsi des découvertes imprévues.

Kuala Lumpur en malais signifie "confluent vaseux" car l'endroit se trouve au confluent de deux cours d'eau : le fleuve Klang et l'un de ses affluents, le Gombak. Kuala Lumpur ne désignait au départ qu'un campement de huttes de bambous soumis aux inondations, aux incendies et à la malaria. Mais à partir de 1850, l'endroit fut arraché à la jungle grâce au commerce de l'étain et devint, en 1896, la capitale de la Malaisie.

Dévastée pendant la seconde guerre mondiale et envahie par les Japonais elle fut ensuite rapidement reconstruite.

Elle subira encore de violents affrontements entre les communautés malaises et chinoise en 1969.

Aujourd'hui, les gratte-ciels surgissent partout, au milieu parfois de maisons totalement vétustes  et Kuala Lumpur est le théâtre d'un développement extrêmement rapide depuis les années 1980.

C'est une ville cosmopolite qui avec 53% de Chinois constitue une sorte d'enclave bouddhiste dans un pays majoritairement musulman.

 

 

 

 

 

Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là

Alors que je marchais dans une rue, j'ai été attirée par une odeur que je connais maintenant, depuis que j'ai mangé un délicieux dessert chez mon amie Nucharee à Bangkok : l'odeur du pandan...

Un petit étal derrière lequel une ravissante jeune femme cuisinait, dans des tiges de bambou, une friandise à la noix de coco et au pandan
J'en ai bien sûr acheté une barquette. Un délice !

 

Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Kuala Lumpur - de ci de là
Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 10:31
Penang - Malaisie

Située sur la côte est de l'île de Penang dont elle est la capitale, la ville de Georgetown fut fondée en 1786, au nom de la Compagnie anglaise des Indes orientales, et elle fut baptisée ainsi en l'honneur du roi George III.

Propriété des Anglais, l'île devient une escale rêvée pour les navires anglais qui relient l'Inde et la Chine et elle sert d'entrepôt pour les marchandises en provenance de Thailande, de Malaisie et de Sumatra.

Si son expansion a été fulgurante au XIXè siècle grâce à son activité de comptoir elle s'est endormie pendant une grande partie du XXè avec la fin de l'ère du négoce. Mais depuis 1980 le tourisme lui apporte un regain de vitalité.

Aujourd'hui prise d'assaut par les Chinois - touristes et hommes d'affaires - la ville bénéficie d'une activité économique importante. 

Le centre ancien a néammoins conservé une mélange original d'achitecture chinoise, indienne et coloniale qui en font le charme, même si la plupart des façades sont plutôt décrépites. Et il est agréable de flâner dans ses ruelles.

En 2008, le centre ville a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

 

 

 

 

Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie
Penang - Malaisie

Le seul intérêt - à mes yeux - de la ville de Georgetown est le quartier chinois et celui qui est appelé Little India.

C'est sans doute pourquoi les guides mettent l'accent sur le street art qui s'est invité sur certaines façades. Ce sera le sujet de la prochaine page.

Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 14:33
arrivée en Malaisie

Je suis arrivée en Malaisie cet après-midi et j'ai été surprise par mon premier contact avec ce pays qui ne correspond pas à ce que j'avais imaginé.

Autoroute à 3 voies - et propres - de l'aéroport jusqu'à la ville de Georgetown, pas mal de verdure et surtout beaucoup d'immeubles de 20 à 25 étages.

La chambre que j'avais réservée sur internet, dans une guesthouse, promettait d'être séduisante.  "Old Penang Guesthouse is a heritage guethouse that combines the charm of Penang's yesteryears with modern amenities. Conveniently located in the heart of Georgeton, Penang, an UNESCO World Heritage Site. Surrounded by antique and bric-a-brac shops, it is only a stroll away from Penangs's historical landmarks. Old Penang Guesthouse offers amazing value for travelers who are seeking for comfortable and unforgettable heritage stay on budget"

Eh bien non ! Il n'en est rien...

J'ai refusé la première chambre qui n'avait pas de fenêtre et j'ai donc hérité d'une chambre tout au fond d'un couloir encombré de matelas. A part le lit, on ne peut rien metre d'autre ! Douche (1) et WC (1) sont sur le palier et communs à 5 chambres. Pour accéder à la Wifi il faut s'installer dans la salle commune où il fait une chaleur épouvantable ! 

Pas question de rester là 3 nuits. J'ai donc passé ma fin d'après-midi à chercher un autre point d'accueil. Demain matin, je déménage. Pour 5 euros de plus, j'ai pris une chambre à l'hôtel Continental. Bon d'accord, je n'y trouverai pas le charme "héritage" mai un hôtel moderne !

Il ne me reste plus qu'à me coucher de bonne heure pour faire, aux premières heures et avant de déménager un tour dans le quartier de Little India qui semble avoir beaucoup de charme.

Repost 0
Published by chicha - dans malaisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche