Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 15:22

FullSizeRender 2

 

 

"Nous ne voyageons pas pour voir, mais pour ne pas voir - c'est à dire pour essayer d'atteindre autre chose que la surface lisse et fugitive des choses, pour nous voir aux lumières d'ailleurs" 

 

C'est la phrase qui est en exergue de mon blog... (il me semble qu'elle est de Saint Augustin mais, si je me trompe, faites le moi savoir).

Samedi matin, je suis allée chercher ma mère à la maison de retraite pour qu'elle vienne passer le week end chez moi et elle m'a entraînée dans un monde au-delà de la réalité, un monde éclairé des lumières d'ailleurs, un voyage dans l'inconnu.

Ma mère a 96 ans. Et depuis quelque temps ( 1 mois ou 2 peut-être), elle annonce qu'elle a 76 ans. Voilà bien longtemps qu'elle refusait de dire son âge et au début, j'ai donc pensé que c'était de la coquetterie. Mais non ! Le jour où ma soeur l'a corrigée "non Mutti, tu as 96 ans, pas 76" elle a été très perturbée. Depuis, elle demande régulièrement "Maintenant dites-moi la vérité : j'ai bien 76 ans et non 96...". Au début, certains ont essayé de convoquer la logique :

- Vous êtes bien née en 1918 ?

- Oui, bien sûr

- Donc aujourd'hui cela fait 96 ans...

ou encore

- Votre fille aînée a bien 74 ans ?

- Oui

- Donc vous ne pouvez pas avoir seulement 2 ans de plus qu'elle...

Elle prend alors un air absent, pas convaincue du tout et revient à la charge quelques heures plus tard.

Aujourd'hui, à l'heure du déjeuner, en souriant, elle a déclaré à son petit fils perplexe

- Tu sais ce qu'ils m'ont fait Nicolas ? Ils m'ont collé 20 ans sur le dos... 20 ans que je n'ai même pas vus passer ! Ils disent que j'ai 96 ans. Je sais bien, moi, que j'en ai 76 ! Je marchais dans le parc, j'avais 76 ans et 2 pas plus loin, j'en avais 96 ! Ce n'est pas possible...

Et elle s'est mise à rire joliment avec un air condescendant.

Que dire ? Maintenant, j'évite de répondre à cette questions. A quoi sert de la perturber ?

 

FullSizeRender

 

mutti 5656

 

mutti 5660

J'ai passé le week end dans la lenteur, la répétition des mêmes réponses aux mêmes questions, la douceur... dans une irréalité souriante... dans un accompagnement protecteur... dans une tendresse nouvelle...

Je l'ai ramenée à la maison de retraite. Elle était contente de son week end. Et ce soir, avec le calme retrouvé me restent mille questions sur ce continent de la mémoire qui s'en va avec la vieillesse.

 

photo

 

mutti 4713

 


Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans regard
commenter cet article

commentaires

sandrine 05/12/2014 13:11


Vous pouvez m'écrire sur mon adresse mail (sandrine.boissier@gmail.com) pour ne pas envahir votre blog  :-)


J'ai aussi une adresse facebook : pseudo = Laretu Di Talla


 


bonne journée

Sandrine 05/12/2014 13:08


Je serai ravie de vous re-rencontrer et de vous re-découvrir  :-)


J'habite en Corse depuis plus de 10 ans, je vis dans un petit village de Corse du Sud (petit petit village) et suis maman de deux garçons (6ans et 4 ans), j'ai fui les villes mais je retourne
régulièrement à Toulon où vit ma famille


Passez le bonjour à cathy et à Nicolas

Sandrine 04/12/2014 19:29


:-)


je ne suis pas sûre que vous vous rappelez de moi, je m'appelle Sandrine et j'étais la copine de william il y a une quinzaine d'année, je ne sais plus comment je suis "tombée" sur votre blog mais
je suis contente de voir le sourire de mutty et ses yeux pétillant malgré le temps qui passe.


J'espère que tout le reste de votre famille va bien


 

chicha 05/12/2014 12:22



cela m'a fait très plaisir de découvrir que nous nous sommes connues... dans un autre temps. Oui, oui, je me souviens de toi. Que deviens-tu ? Où habites-tu ? Si tu n'habites pas trop loin de
chez moi (je suis venue m'installer à Toulon) je serais tout à fait d'accord pour que nous prenions un peu de temps pour nous rencontrer. C'est toujours intéressant quand on n'a pas vu les gens
pendant des années de découvrir leur chemin...



sandrine 04/12/2014 15:12


Nous ne voyageons pas pour voir, mais pour ne pas voir — c’est-à-dire pour essayer d’atteindre autre chose que la surface lisse et fugitive des choses, pour nous voir aux lumières d’ailleurs.


Jean de la Croix

chicha 04/12/2014 18:55



Merci pour cette information



albert 24/11/2014 10:50


Mutti, avec ce visage lumineux resplendissant de bonté, vit intensément dans le monde de la relativité... qu'elle connaît d'instinct sans l'aide d'Einstein ! Ses moments de bonheur sont des
secondes d'éternité... au cours desquelles le temps suspend son vol...

chicha 24/11/2014 23:13



C'est exactement cela. Des moments de bonheur fragiles comme des ailes de papillon qu'une moindre contrariété peut perturber... Alors il faut oublier la frénésie ambiante et se déplacer
délicatement...



Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche