Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 18:06

 

P1040813

 

 

 

Le Dieu des petits riens est un très beau livre pour lequel Arundhati Roy a obtenu le Booker prize en 1997.

Rahel est de retour à Ayemenem, village de son enfance au Kerala, après avoir passé de nombreuses années aux Etats-Unis et elle y retrouve son frère jumeau Estha. Il y a 24 ans une tragédie a bouleversé la famille et provoqué la séparation des jumeaux : leur cousine Sophie Mol est morte alors qu'elle était venue d'Angleterre pour passer les vacances dans la maison familiale.

Rahel fait un retour vers le passé et nous retrouvons la mère des jumeaux, Ammu, abandonnée par son mari et amoureuse de Velutha, un Intouchable, la grand-mère, Mammachi, l'oncle Chacko, père de Sophie Mol, converti au marxisme, la grand-tante Baby Kochamma amoureuse d'un prêtre irlandais...

Arundhati Roy nous offre, dans un style très poétique et mélancolique, un roman riche et complexe, dans un Kerala merveilleusement restitué qui voit la montée du communisme dans les années 60, l'évolution de la société freinée par le poids des traditions, l'impossibilité d'afficher son amour pour un Intouchable, le système des castes...

C'est aussi un grand roman d'amour tendre. Celui d'une mère pour ses enfants, des enfants pour leur mère, des deux enfants, de Ammu et Velutha.

Un très beau livre à savourer.

Et si vous voulez en savoir davantage sur Arundhati Roy, très belle femme engagée, faites un copier-coller du lien ci-dessous.

http://www.courrierinternational.com/article/2010/11/10/arundhati-roy-la-voix-qui-derange

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans roman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche