Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 17:45

 

P1010370

4 janvier, 15 h 30... L'avion atterrit à Chennai.

Avec ma valise de cabine et mon petit sac à dos, je n'ai pas besoin d'attendre la livraison des bagages de soute. Et comme il me reste quelques roupies de mon dernier voyage, je me hâte vers le comptoir de taxis prépayés, meilleure solution pour avoir un chauffeur qualifié et payer un prix raisonnable.

Me voilà dans une Ambassador noire et jaune. Direction Pondichéry. Mon chauffeur est hindou : Ganesh, Parvati et Krishna sont en bonne place sur son tableau de bord au milieu d'une couronne de fleurs artificielles jaunes et rouges, et une miniature de temple doré est suspendu à son rétroviseur.

J'espère que Ganesh, dieu des voyageurs, nous accompagnera car il y a toujours autant de circulation et d'embouteillages.

- nous y serons dans 3 heures, m'annonce le chauffeur

3 heures pour parcourir 160 km... nous sommes dans la moyenne !

Mieux vaut être serein pour circuler en voiture, en Inde.


inde 016Les lignes qui délimitent les voies sont totalement ignorées et trois voitures avancent souvent de front sur une route à deux voies, sans compter les motos et les vélos qui se faufilent partout. Les clignotants sont rarement utilisés, contrairement aux klaxons qui cornent de tous les côtés... Camions, bus, rickshaws, motos (parfois enfourchés par 4 passagers) vélos, charrettes... tout ce petit monde se mêle - s'emmêle - sur les chaussées souvent défoncées.

 

Les routes sont rarement bien entretenues et doubler un autre véhicule se fait indifféremment par la gauche ou par la droite...

P1010367

Quant au piéton, mieux vaut pour lui être très précautionneux s'il tient à sa peau : le plus gros est toujours prioritaire et comme lui est en bout de chaîne...


P1010081Les vaches prennent le temps pour traverser la route et c'est aux conducteurs de ralentir pour les laisser passer... 

L'année dernière, à Jodhpur, alors que je marchais tranquillement dans une rue paisible, le nez en l'air, je me suis fait sérieusement bousculer par une vache qui n'avit pas apprécié que je ne m'écarte pas de son chemin ! J'en ai même eu un hématome ! Depuis, je les évite soigneusement.


Et pourtant, une fois de plus, nous sommes arrivés à bon port après une rapide halte, à mi-chemin pour boire, dans une échoppe au bord de la route, le traditionnel chaï.

Me voici donc à Imti guesthouse dont j'ai trouvé l'adresse sur le site de Pondichéry.

"Ancienne maison tamoule de deux étages, agréablement restaurée, dans laquelle les propriétaires, accueillants et toujours disponibles, ont aménagé quelques chambres" annonçait le guide de Pondichéry...

En fait, il ne faut pas être trop regardant sur le confort et la propreté !

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans Inde 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche