Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 21:19

 

et il me parla...

 

Je n'avais jamais entendu parler ni de ce livre, ni de son auteur mais la couverture et le titre m'ont instantanément séduite et lorsque j'ai lu la quatrième de couverture j'ai pensé que ce livre me plairait.

"Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne..." c'est l'histoire de Paul Lamarche qui, alors qu'il est en voyage à San Francisco se retrouve en garde à vue à la suite d'une nuit très festive. En prison, il rencontre un Noir athlétique, prêtre, qui va marquer le début de sa prise de conscience. A son retour en France, d'autres rencontres suivront qui l'aideront comprendre que réussir sa vie ne peut se résumer à réussir professionnellement. Que réussir, c'est apprendre à se tenir debout en se libérant des craintes qui nous entravent et à marcher d'un pas assuré dans la vie.

Il y a des rencontres qui peuvent changer notre vie ou l'idée que l'on s'en fait et il n'est jamais trop tard pour avoir l'envie et le courage d'oser être soi-même.

"Il faut parfois toute une vie pour apprendre à marcher..."

Le thème était intéressant car comme le disait Albert Jacquard "sans les autres, "je" n'existe pas car je suis les liens que je tisse avec les autres" et le livre d'Antoine Paje, avec un peu plus de talent, aurait pu nous entraîner dans une réflexion approfondie. Mais l'histoire est relatée de manière superficielle et j'ai plutôt eu l'impression d'écouter une conversation de fin de soirée entre copains...

Et comme l'écriture tient vraiment du langage parlé, je peux dire que ce petit livre qui me semblait prometteur est décevant.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans roman
commenter cet article

commentaires

albert 15/07/2014 14:42


"En me promenant dans la montagne, j'ai aperçu un fauve. En m'approchant, j'ai vu que c'était un homme. En m'approchant encore, j'ai reconnu mon frère." Ce proverbe berbère cité par Jean
 CACHOT  dans "Une si longue marche à l'ombre " dit la richesse des rencontres...  Grâce à Jean, j'ai pu faire cette expérience de fraternité !

chicha 16/07/2014 08:13



Je ne connaissais pas du tout Jean Cachot et je suis, bien sûr, aller me renseigner sur Internet.


Je crois que nous faisons tous, effectivement, des rencontres qui modifient le sens de notre vie. Même si parfois nous n'en sommes pas conscients dans l'instant.



Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche