Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 13:35



Sur une bande de terre étirée en forme de S, longue de 1 650 km, la multitude des temples et des pagodes, le mélange du communisme et du culte des ancêtres, les reflets d'argent de la mer de Chine, l'approche discrète des habitants, la rencontre d'autres humanités, l'effervescence des grandes cités, le charme "colonial" des petites villes, la perception d'une culture plusieurs fois millénaires si éloignée de notre occidentalisme... le Vietnam, mon premier voyage en Asie, a été un émerveillement.

un peu d'histoire
Pendant des siècles, l'histoire du Vietnam a été tourmentée par les conflits qui l'ont jalonnée...
En 1954, les accords de Genève mettent fin à la colonisation française mais, dès 1956, des conseillers militaires américains arrivent dans le Sud du pays pour soutenir le président du Sud-Vietnam, installé à Saïgon. C'est le début d'une nouvelle guerre qui se termine par le retrait des troupes américaines après la signature des accords de paix de Paris, en 1973.
Le bilan est désastreux : 2 millions de morts parmi les militaires, 5 millions de tués, blessés, mutilés parmi les civils.
20% du territoire ont été empoisonnés par 72 millions de litres de défoliants qui ont décimé la flore et la faune sauvage et provoquent encore cancers et malformations chez les nouveau-nés.
13 millions de tonnes de bombes larguées sur le pays (3 fois plus que ce qui a été déversé sur toute l'Europe pendant la deuxième guerre mondiale) ont détruit la plus grande partie de l'outil industriel et les réseaux de circulation.
Le pays est officiellement unifié en 1976 et prend le nom de République socialiste du Vietnam. Mais les purges du régime communiste accompagnent la réunification entraînant l'internement dans des centres de rééducation de dizaines de milliers de personnes.
La reconstruction est difficile. Confronté au blocus économique et à l'isolement diplomatique, le Vietnam doit faire face à une pénurie alimentaire croissante et, simultanément, il doit affronter militairement le Cambodge et la Chine.
Pourtant depuis quelques années, la détermination des Vietnamiens a permis au pays d'atteindre une croissance économique annuelle de 7% en moyenne.
Le pays est redevenu l'un des plus grands exportateurs de riz et son sous-sol recèle des gisements de pétrole, d'étain, de zinc, d'argent, de pierres précieuses et de charbon.

un regard sur le Vietnam
 




légende

Il était une fois - l'histoire remonte à l'aube des temps - une ravissante fée qui vivait dans les montagnes du Nord. Ou peut-être était-ce une princesse immortelle... Le temps a estompé ses origines.
Elle s'appelait Au Co et l'un de ses voyages la conduisit jusque dans la plaine de Song Hong, le fleuve Rouge. C'est là qu'elle rencontra Long Quan, le dragon des mers, descendant de Than Nong, dieu de l'agriculture.
Ils tombèrent éperdument amoureux et engendrèrent cent fils. Mais, un jour, craignant que leur histoire ne se ternisse, Long Quan dit à sa femme "Je suis dragon et tu es fée des montagnes et notre amour ne peut être éternel. Nous allons donc nous quitter. J'emmènerai cinquante de nos fils vers les régions côtières et tu emmèneras les cinquante autres vers les hautes plaines".
Cinquante des fils fondèrent avec leur père la première nation vietnamienne, Van Lang, et les autres donnèrent naissance aux ethnies minoritaires qui peuplent encore le Vietnam.
C'est pour cette raison que, aujourd'hui encore, les Vietnamiens se considèrent comme les fils du Dragon.



Hanoï
Situé sur la rive droite du fleuve rouge, Hanoï est la capitale du Vietnam unifié.


Honneur à l'oncle Ho
Sur la place
Ba Dinh, Ho Chi Minh proclama l'indépendance en 1945, c'est donc là que lui a été édifié un mausolée, bâtisse de style stalinien. C'est un lieu de pèlerinage important pour les Vietnamiens et la queue est toujours impressionnante : elle avance lentement et les soldats, postés tout le long du parcours veillent avec autorité à ce que les règles soient respectées : silence, pas de sac ni appareil photo, tenue correcte (casquettes, shorts et mains dans les poches sont interdits).
Tout çà pour passer, sans s'attarder, devant le corps embaumé de l'oncle Ho qui repose dans un sarcophage de verre ! Il avait pourtant exprimé le souhait d'être incinéré et que ses cendres soient éparpillées sur la terre de son pays
!
Quitter ce mausolée glacial pour flâner dans le parc est un réel plaisir. Il abrite, au bord de l'étang, la maison sur pilotis que Ho Chi Minh s'était fait construire, la préférant au palais présidentiel voisin. 

 
Van Mieu, le temple de la littérature





Dans le quartier Dong Da, situé au sud-ouest de la ville, le temple de la littérature, construit au milieu du XIème siècle en l'honneur de Confucius, est un superbe ensemble architectural qui se divise en cinq cours fermées percées de portes et agrémenté d'un superbe jardin.
Dédié au culte de Confucius, il a abrité la première université nationale fondée en 1076 dans laquelle les futurs mandarins étudiaient la littérature, la philosophie et l'histoire. 













Dans la quatrième cour, des tortues de pierre alignées supportent des stèles sur lesquelles sont gravés les noms des lauréats des concours intellectuels qui étaient organisés tous les trois ans.












Et dans le dernier bâtiment, chaque jour, des jeunes femmes en costume donnent un concert de musique traditionnelle.






Chua Mot Cot, la pagode au pilier unique




Construite au XIème siècle, au milieu d'un bassin, cette pagode en bois repose sur un pilier unique dont le sommet a la forme d'une fleur de lotus.
Selon la légende, l'empereur Ly Thai To, se désolait de ne pas avoir d'héritier. Une nuit, la déesse Quan Am lui apparut en songe. Elle était assise sur une fleur de lotus et lui tendait un garçon.
Peu de temps après, l'empereur épousa une paysanne qui lui donna rapidement un fils. C'est donc pour remercier la déesse que l'empereur fit construire cette Pagode. 






Ho Hoan Kiem, le lac de l'épée restituée
Selon la légende, un pêcheur nommé Le Loi (qui deviendra empereur en 1428) reçoit du génie du lac, la tortue d'or, une épée magique pour combattre les Ming, envahisseurs chinois. Après dix années de luttes, il réussit à libérer le pays et se rend sur le lac pour restituer l'épée à la tortue d'or.
Un petit
stupa, la tour de la tortue, est édifié au XVIIIème siècle pour commémorer cet événement.
On prétend qu'aujourd'hui encore une tortue géante vit toujours au fond du lac et qu'il est possible, parfois, de l'apercevoir. 
Près de l'île, le pont du soleil levant permet d'accéder au temple de
Ngoc Son (le temple de la montagne de jade) construit au XIXème siècle.


la cathédrale Saint Joseph

A proximité du lac se trouve la plus vieille église de la ville terminée en 1886 : la cathédrale Saint Joseph. On ne peut pas dire que le bâtiment soit bien entretenu et ses murs sont un peu lépreux. Le catholicisme n'est pas vraiment en odeur de sainteté auprès du gouvernement qui reproche au Vatican de se mêler des affaires intérieures du pays mais le culte catholique y est de nouveau célébré depuis 1990, après plus de trente ans d'interdiction.

Mais à l'intérieur, des femmes composent de superbes bouquets pour décorer l'autel et, aux abords immédiats, des fidèles ont peint une grande fresque religieuse. 





36 Phuo Phong
Au nord du lac Hoan Kiem se situe le vieux quartier et c'est en cyclopousse qu'il faut s'y rendre.Ce quartier aux rues très étroites date de plus de six siècles et c'est sans doute le plus populaire de Hanoï.
Les commerçants sont regroupés par activité dans chacune de ses 36 rues : chaque rue est traditionnellement le siège d'une corporation et porte le nom des marchandises qui y sont vendues.
Bien que le petit commerce ait été interdit pendant plus de quarante ans, le quartier a retrouvé toute son animation depuis une quinzaine d'années.

Au milieu de centaines d'échoppes, la densité de population est impressionnante.






Installées sur le bord des trottoirs, des femmes avec leur traditionnel chapeau conique proposent des plats cuisinés de toutes sortes et les gens mangent là, accroupis sur le sol. On circule au milieu des odeurs de gingembre, de curry, de clous de girofle,de badiane... et de poussière.




Mua Roi Nuoc, le théâtre de marionnettes 
Au nord-est du lac se trouve le
Mua Roi Nuoc, théâtre municipal de marionnettes aquatiques. Le spectacle est un émerveillement.


Les manipulateurs sont cachés derrière la scène, immergés dans l'eau jusqu'aux hanches, et ils actionnent, au moyen de pieux et de perches de bambou, les marionnettes en bois sculpté qui évoluent sur l'eau.


Taillés généralement dans du bois de figuier, les marionnettes ont une cinquantaine de centimètres de hauteur (elles sont généralement hors d'usage au bout de trois mois), les membres et la tête sont articulés et il faut parfois jusqu'à quatre marionnettistes pour faire évoluer une seule d'entre elles.




Un orchestre accompagne le spectacle qui se compose d'une douzaine de petites scènes, de quelques minutes chacune, qui décrivent l'organisation de la vie dans la campagne vietnamienne : le rythme des saisons, la récolte du riz, les fêtes de la moisson, les fêtes religieuses.
Le clou du spectacle est sans doute l'apparition du dragon qui crache des feux d'artifice. 



Le théâtre de marionnettes sur l'eau, Mua Roi Nuoc, est une tradition unique au monde et elle est spécifique au delta du fleuve Rouge, sans doute parce que cette région compte beaucoup de lacs et de mares.
Les spectacles de marionnettes sur l'eau sont nés au Xième siècle et les fêtes villageoises, au début et à la fin de chaque cycle agricole, proposent des spectacles de marionnettes sur l'eau. Ils ont généralement lieu dans la nature, les spectateurs s'asseyant sur l'herbe, ou parfois dans un théâtre provisoire de comédiens itinérants.
Le théâtre Than Long, à Hanoï, a formé plusieurs troupes qui participent aux représentations données chaque jour dans la capitale ou effectuent des tournées dans les provinces du Nord ou à l'étranger.
Peints de couleurs vives, les personnages sont articulés au niveau de la tête et des membres et pèsent parfois plus de quinze kilos.
Chaque marionnette représente un personnage populaire confronté à des personnages historiques, mythiques ou légendaires.
Il ne faut pas manquer une représentation du Mua Roi Nuoc lorsqu'on se rend au Vietnam. Le spectacle est féerique et l'ambiance de la salle unique.




consulter l'album : Vietnam - Hanoï
(à suivre : la baie d'Halong) 

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans vietnam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche