Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 23:07
au revoir là-haut

Aujourd'hui, en avant-première à Toulon le dernier film d'Albert Dupontel "Au revoir là-haut".

Fidèle à son sujet de prédilection, la souffrance des marginaux, Albert Dupontel nous livre avec l'adaptation du best seller de Pierre Lemaître "Au-revoir là-haut" (prix Goncourt 2013) un  brûlot anticapitaliste magistral et poignant qui pourrait bien se situer à l'époque actuelle. 

Dans l'effervescence d'après-guerre, dans la France des Années folles en novembre 1919, deux rescapés des tranchées, un dessinateur de génie et un modeste comptable décident, pour continuer à vivre de monter une arnaque aux monuments aux morts.

La reconstitution historique est époustouflante, qu'il s'agisse des costumes (uniformes des poilus ou tenues élégantes de la bourgeoisie parisienne) des décors, ou de la bataille sur laquelle s'ouvre le film. Il débute en effet par une peinture violente de la vie dans les tranchées, sans doute une des plus impressionnantes que l'on a pu voir sur la première Guerre mondiale. 

Nahuel Perez Biscayart et Albert Dupontel interprètent admirablement les personnages principaux et on retrouve autour d'eux Laurent Laffite excellent dans la peau d'une ordure mue par le besoin d'humilier les faibles, Niels Arestrup détestable puis poignant dans le rôle du père,  Mélanie Thierry toute en fraîcheur et Emilie Dequenne en potiche devenant cruelle.

Dénonciation brutale de l'égoïsme capitaliste et poésie élégante et bouleversante font de ce film une oeuvre magnifique qui sera sûrement un des très grands films - voire le grand film - de l'année.

Albert Dupontel a répondu ensuite, avec simplicité et clarté aux questions des spectateurs. Ceux que leur gorge nouée n'empêchait pas de parler.

MA-GNI-FI-QUE...

 

au revoir là-haut

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans cinéma
commenter cet article

commentaires

christian 23/09/2017 13:59

Je t épargnerais les messages sur son actualité privée.. mais en lisant ton post.. je pense à tous ces poilus canadiens qui sont partis se faire tuer dans la Somme et qu'ici au Canada on respecte beaucoup plus que je n'aurai pu l'imaginer.. notamment aupres des nouvelles générations. Je crois que c'est la proximité des Etats Unis qui pousse le Canada à cultiver son histoire propre. A Halifax il y a une exposition en plein air avec des photos mais aussi des histoires personnelles de ce Canadien tué le jour de l'armistice..

chicha 24/09/2017 14:28

Bizarre, j'ai l'impression que la réponse qu je viens de t'adresser n'est pas passée ! Je vais essayer de le réécrire....
Cette guerre a été la plus injuste, la plus meurtrière, la plus dégueulasse... Au-delà de cette considération, Dupontel qui a toujours été le porte-parole des marginaux en a tiré un film qui est un véritable chef-d'oeuvre. Sans doute un des films les plus puissants de la décennie

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche