Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 13:14
combo, streetartist engagé

Un croissant musulman pour le C, une étoile de David pour le X et une croix chrétienne pour le T.

Né à Amiens d'un père libanais chrétien et d'une mère marocaine musulmane, Combo a 28 ans. Il travaille jusqu'en 2012 comme directeur artistique dans une agence de publicité avant de devenir un artiste graffiti et street art.

"Au début, je croyais que j'étais français, j'ai vite compris que j'étais arabe, puis beur... Maintenant on me dit que je suis musulman" dit-il devant son croque-monsieur jambon.

_______________________

 

Le Street art est un acte politique peu importe le caractère du message. Descendre dans la rue pour prendre le pouvoir en y apposant des messages : c’est de la politique pure...  Moi je veux aller jusqu’au bout du raisonnement, si l’acte est politique en soit, je veux en plus qu’il soit engagé. Je veux pousser le spectateur à réfléchir, à se questionner.

J’ai toujours pris position en tant que citoyen français pour défendre les droits des minorités. Jusqu’à présent je m’étais investi, certes, mais pour des causes qui ne me concernaient pas.

Charlie Hebdo a en effet changé la donne. Après les attentats terroristes, et j’insiste sur le terme terroriste et non islamiste, j’ai senti qu’il fallait que je prenne la parole. 

J’ai voulu faire parler Mohammed, mon alter ego en Djellaba. Je me suis mis en scène à travers lui. Le combat de Mohammed, malgré son look plutôt tradi, est de lutter contre les clichés et les amalgames.

J’ai alors commencé un travail en collant des affiches avec ce terme : CoeXisT. Je me suis rapidement rendu compte de l’incidence que ce mot – entrecoupé des symboles religieux des trois cultes monothéistes – pouvait avoir. 

La représentation des symboles religieux est problématique en France. Il y a une peur, un silence gênant. Je me suis mis à les afficher partout, c’est à ce moment là que je me suis fait agresser. 

Après cet incident j’ai voulu continuer. Je me suis fait aider par Michel et Moshé. Deux amis, l’un catholique et l’autre juif. Ce que nous faisions ne pouvait pas avoir plus de sens.

Je souhaite que les gens discutent, échangent, partagent. J’aspire à plus de compréhension entre les communautés et au rapprochement de celles-ci. 

Et surtout je veux rappeler notre point commun : nous sommes français."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

combo, streetartist engagé
combo, streetartist engagé

Partager cet article

Repost 0
Published by chicha - dans regard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chicha
  • Le blog de chicha
  • : Accueillir chaque voyage, dépouillée de toutes certitudes, pour vivre au plus près chaque instant et essayer de prolonger le lien par l'image et l'écriture.
  • Contact

Texte Libre

Recherche